|

La méthode robotisée

Principe théorique

Il s’agit d’une technique de soins, destinée à améliorer la qualité de vie de patients souffrant de douleurs musculaires. Cette thérapie musculaire permet de traiter des blessures, de soulager des douleurs et d’améliorer des performances athlétiques.
Elle tend vers une approche technique des maladies physiques en déterminant leur origine.

Prenons un exemple : imaginez que vous collez des bandes de caoutchouc identiques de chaque côté d’une porte battante. Dès lors que celles-ci sont de même résistance, l’amplitude d’ouverture de la porte sera la même dans les deux sens. A présent imaginez ce qu’il adviendrait si vous doubliez ou tripliez la résistance d’une seule bande de caoutchouc. Vous ne pourriez ouvrir ou fermer normalement la porte, car elle resterait toujours du côté où le ruban est le plus fort. Les muscles du corps travaillent de la même manière. Si un muscle est raccourci ou trop enraidi, il limite le mouvement des autres.

Prenons un autre exemple : si vous souffrez d’une douleur du bas du dos et que vous boitez depuis un mois à cause d’une écharde dans le pied, il faudra d’abord examiner votre pied et traiter l’écharde avant même votre dos. Ressentir une douleur à un endroit du corps ne signifie pas nécessairement que l’origine de la douleur provient de là pour autant.

Autre exemple : une douleur ressentie au niveau de la région métatarsienne du pied peut avoir comme cause un raccourcissement du triceps sural et c’est en rallongeant ce muscle que les métatarsalgies peuvent disparaître.

On doit aborder le corps humain dans sa globalité : les muscles sont reliés les uns aux autres comme une chaîne, un ensemble de câbles, actionnant des leviers qui sont les os. Si un de ces câbles se raccourcit, l’ensemble de la structure, donc du corps, est affecté, entraînant des douleurs dans les articulations, les muscles et les tissus avoisinants. Si un muscle est crispé, ou « raccourci », il fait mal, le muscle antagoniste, lui, compense, et le corps est déséquilibré. En fait, les muscles surmenés ou traumatisés de façon répétée se contractent et restent rétractés. De plus, ils produisent des déchets, notamment l’acide lactique, qui encombrent les tissus et limitent la circulation sanguine normale.
Le but du traitement est de redonner au(x) muscle(s) anormalement tendu(s) sa forme et sa souplesse initiales, afin que tout le système se rééquilibre.

Ce qui différencie cette thérapie musculaire des autres méthodes thérapeutiques, telles que l'ostéomyothérapie, les techniques myotensives, la "trigger point therapy", les massages, les ondes de choc, c’est :

Principe thérapeutique

Le principe thérapeutique repose sur l’utilisation du réflexe myotatique inversé.
Le réflexe myotatique est un réflexe physiologique : tout muscle anormalement étiré se contracte. Cette contraction est normalement réversible mais en cas d’étirements répétés, elle peut se transformer en une contracture persistante à l’origine de douleurs spontanées ou à la palpation.
Le réflexe myotatique inversé consiste à provoquer un relâchement musculaire en réaction à sa contraction accentuée.
La thérapie musculaire aide les muscles affectés et épuisés en les débarrassant de leurs déchets, en reconstituant le flux sanguin normal, en leur permettant de se rallonger et de se détendre pour retrouver leur état naturel.


Afin d’obtenir ces résultats, l’outil utilisé au cours de ce traitement est un bras robotique, programmé par un logiciel, qui exerce une pression précise, progressive et régulière sur la musculature visée.
Le patient est confortablement installé sur une table d’examen, et le robot, par des pressions mécaniques dont la fréquence et la puissance sont réglées par le médecin, appuie sur la zone déterminée et relâche peu à peu les muscles tendus ou rétractés. La thérapie musculaire n’étire pas les muscles, mais les rallonge en réduisant les adhérences tissulaires. Une fois les muscles rallongés avec succès, un flux sanguin les irrigue alors normalement et les aide à se libérer des toxines. Le résultat est une diminution de la douleur et de l'inconfort, une plus grande flexibilité/amplitude des mouvements, et le retour à un style de vie actif et sain. Le robot peut traiter tous les muscles du corps, même les plus profonds, tels que le psoas, l’iliaque, le subscapulaire, le poplité, le pyramidal, etc…
La manipulation du robot est adaptée en fonction du type de muscle ou de la zone traitée.
Ce traitement non invasif et non médicamenteux, quasiment indolore, détend considérablement le corps, et à l’issue des séances, le patient ressent un bien-être très agréable.

Les clés de la thérapie musculaire

Conseils complémentaires

Tout en relâchant les muscles rétractés et tendus, il est indispensable de renforcer les muscles antagonistes affaiblis afin de redonner un équilibre et une harmonie aux parties du corps affectées. Dans ce but, des exercices physiques simples et réguliers, à la portée de tous, sont proposés.
Afin de diminuer les douleurs musculaires, il est conseillé de boire beaucoup d’eau, minimum un litre et demi par jour, de réduire au maximum la consommation de sodas, café et thé.

Centre de soins musculaires - Cabinet du Docteur Chardon
Le Splendid. 41, boulevard du maréchal Juin - 06800 Cagnes Sur Mer (Alpes-Maritimes)